Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Qu’est-ce que le Kamasutra?

 

 

Contrairement à ce qui est généralement véhiculé, le Kâma Sûtra n’est pas qu’un livre de positions sexuelles nécessitant la souplesse de gymnastes, mais bien un recueil de textes anciens traitant de la science de l’érotisme basé sur les principes du Kâma Shâstra.

Bien que non religieux, le Kâma Shâstra, ainsi que l’Artha Shâstra et le Dharma Shâstra, furent considérés, à leur époque, comme aussi sacrés qu’une bible.  Ces Shâstra traitait des 3 buts de la vie; les biens matériels assurant la survie (Artha), les règles de comportement ou une nature morale assurant la cohésion et la vie en société (Dharma) et les pratiques érotiques assurant la transmission de la vie (Kâma).  Ces codes de lois, si l’on peut les appeler ainsi, représentaient l’ensemble des règles de conduite que tout bon citadin devait suivre afin de s’accomplir.

Après quelques siècles, ces ouvrages devenant de plus en plus difficiles d’accès, Vâtsyâyana, brahmane et grand lettré, décida de réunir tous les textes sacrés traitant de l’érotisme et d’en faire un recueil qu’il nomma le Kâma Sûtra.  On y trouve donc de l’information, des conseils et même des prescriptions, sous forme de vers, sur différents sujets reliés à la sexualité tels que les approches amoureuses, le choix d’une épouse, comment être une bonne épouse, les courtisanes, …

Maintenant, pour ceux qui se questionnent sur le lien qui a été fait entre le Kâma Sûtra et les fameuses positions, il existe certaines sections de l’ouvrage présentant différentes manières de bien accomplir l’acte amoureux.  Autant sont décrit les multiples formes de baiser, autant diverses positions y sont également proposées, toujours bien sûr sous une forme poétique.  Voici quelques extraits du chapitre sur « la copulation » de l’ouvrage d’Alain Danielou « Kâma Sûtra; Le Bréviaire de l’amour, Traité d’érotisme de Vâtsyâyana:

« JRIMBHITAKA (BÉANT): Elle lève ses deux jambes et les pose sur les épaules du garçon. » p.172

« KÂRKATAKA (LE CRABE): Comme un crabe qui replie ses pattes, la femme couchée replie sur sa partie vulnérable ses jambes pliées contre lesquelles le garçon appuie son nombril.  L’accouplement dans cette position est appelé le crabe. » p.174

« AVALAMBITIKA (SUSPENDU): Le garçon est debout, adossé contre un mur.  La fille s’assied sur le siège formé par ses deux mains.  Entourant son cou de ses bras, elle déploie ses jambes le long du mur, l’emprisonnant entre ses cuisses.  C’est la posture suspendue. » p.176

Certaines demande de l’imagination, n’est-ce pas?  Pas surprenant que quelqu’un ait décidé de mettre ces positions en images!

Si vous désirez plus d’information sur l’origine et le contenu du Kâma Sûtra, l’ouvrage d’Alain Danielou, est probablement l’ouvrage francophone le plus authentique sur le sujet.

Pour achat au Canada

Pour achat en France

 

Vous pouvez également visitez ces liens qui offrent une panoplie d’informations intéressantes

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières