Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Comment Devenir Pleinement Orgasmique? Partie 1; Le Vagin Et Le Point G

Il y a quelques jours, nous avons parlé du mythe des orgasmes vaginaux et exposé que toutes femmes avait le potentiel d’expérimenter, non seulement un orgasme vaginal, mais également une jouissance beaucoup plus généralisée.  Aujourd’hui je vous présente quelques trucs qui vous permettront de découvrir comment stimuler ces zones si prometteuses.

Le point G

Commençons d’abord avec le point G.  Si vous n’avez pas encore vu le vlog #2 à l’intérieur duquel nous avons présenté la manière de le trouver ainsi que de le stimuler, aller le visionner immédiatement et revenez ici après.

Pour ceux qui en savent un peu plus sur notre fameux point de Gräfenberg, vous avez une meilleure idée sur les différentes manières de le stimuler.  Donc, pour une stimulation durant la pénétration, pensez à toutes les positions à l’intérieur desquelles le pénis fera pression vers la paroi antérieur du vagin, c’est-à-dire les positions face à face et, idéalement, lorsque les bassins sont positionnés perpendiculairement, les plus populaires étant la cavalière avec la femme assise bien droite sur son partenaire ou certaines variations du missionnaire.

Il ne faut pas oublier que le point G exige une stimulation beaucoup plus appuyée que notre très sensible clitoris.  Il ne faut donc pas y aller de main morte si vous voulez voir des résultats.  Il faut aussi apprendre à reconnaitre ce type de plaisir qui est très différent du plaisir clitoridien.  Comme expliqué dans la vidéo, la majorité des femmes ressentent une certaine envie d’uriner avec une telle stimulation.  Ce n’est pas nécessairement cette sensation qui soit agréable en soit, mais si vous la ressentez, vous saurez que vous êtes sur la bonne voie.

Le vagin

Maintenant, en ce qui concerne le vagin en soi.  Il faut se rappeler que seul une petite partie possède les nerfs sensitifs nécessaires à l’obtention du plaisir.  Bien que la pression exercée sur les parois vaginales profondes puissent donner quelques sensations, il n’est pas nécessaire de rechercher les pénétrations profondes; les stimulations à l’entrée du vagin seront beaucoup plus efficace.

Bon, vous direz qu’en principe, n’importe quelle pénétration stimulera l’entrée du vagin.  C’est vrai.  Alors pourquoi est-ce que les femmes n’arrivent-elles pas à atteindre une jouissance vaginale?  Et bien, tout est question d’intensité de la friction; plus celle-ci est régulière et intense, plus les sensation s’intensifieront.

Commençons d’abord par ajuster la pression. C’est elle qui aura probablement le plus d’impact au niveau de la jouissance vaginale.  Lorsque l’on parle de pression, on parle de la pression exercée par le pénis sur les parois vaginales.  Il ne faut pas s’imaginer que seul les pénis gros format auront la possibilité de faire une pression suffisante et de provoquer des orgasmes.  En fait, il est très facile et beaucoup plus efficace pour une femme de contracter ses muscles vaginaux afin d’augmenter elle-même la pression, ce qui lui permet de mieux contrôler le moment de l’orgasme.

Donc, Mesdames, durant la pénétration, prenez le temps de faire des contractions vaginales comme si vous tentiez de retenir un flot d’urine.  Essayez « d’étouffer » le pénis de votre partenaire et garder cette contraction le plus longtemps possible.  Lorsque vous n’en pouvez plus, relâchez quelques secondes et reprenez.  Remarquez la différence de sensation lorsque vous êtes en contraction et lorsque vous êtes relâchée.  Vous ne ressentirez peut-être pas de plaisir immédiatement puisque cette zone est moins sensible que le clitoris et nécessite une plus grande stimulation, mais avec un peu de patience, vous devriez sentir monter une belle vague de plaisir.

Ensuite, il faut ajuster le rythme. Chaque femme est bien différente et dépendant du degré d’excitation ainsi que de l’ensemble des stimulations, le rythme parfait et universel n’existe pas.  Par contre, on peut donner comme règle générale que pour faire monter l’excitation sur le bord de l’orgasme, un rythme régulier et à vitesse moyenne donne généralement de bon résultat.  Mais l’idéal reste d’expérimenter avec les autres astuces présentées dans cet article et de s’exprimer sur nos préférences.

Dans quelques jours, j’aborderai les autres sources orgasmiques telles que les seins, les mamelons et l’anus.  Mais pour l’instant, vous avez toutes les informations nécessaires pour passez à la pratique et partir à l’exploration d’un nouveau type de jouissance lors de votre prochaine séance amoureuse.  Prenez votre temps, Rome ne s’est pas fait en un jour et se découvrir prend du temps.  Afin de vous aider dans vos premiers pas, je vous conseillerais de commencer d’abord par la position du missionnaire et de tenter diverses variations; les jambes de Madame repliées sur sa poitrine ou sur les épaules de Monsieur, plus ouvertes ou au contraire plus serrées sur les hanches de son partenaire, le bassin basculé vers l’avant, vers l’arrière, etc.  N’oubliez pas les contractions musculaires!  Dans cette position, vous devriez pouvoir stimuler la paroi vaginale sensible ainsi que le point G.  Et si vous vous positionnez de façon à frotter vos symphyses pubiennes, votre clitoris aura également droit à sa dose de plaisir.  3 zones en une!

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières