Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Comment Devenir Pleinement Orgasmique? Partie 2: Les Seins

Il y a quelques jours de cela, je vous ai présenté la première partie de cet article dans laquelle je vous offrais quelques astuces vous permettant d’explorer les orgasmes vaginaux et le point G.  J’espère que vous avez eu le temps de mettre en pratique ces quelques conseils parce qu’aujourd’hui je vous fait découvrir une nouvelle zone prometteuse en sensation.

Seins et mamelons

Il faut préciser qu’en ce qui concerne cette zone, les goûts sont dans la nature.  Par contre, il est possible de tirer quelques lignes directrices qui vous guideront dans votre découverte de leur pouvoir orgasmique.

Doucement, pas trop vite!

Comme vous le savez, les mamelons sont beaucoup plus sensible que le reste du sein.  Et comme pour toutes autres zones érogènes, si vous stimulez une zone excessivement sensible alors que la personne n’est pas suffisamment excitée, il y a de fortes chances que votre caresse ne soit pas appréciée et provoque même l’effet inverse à celui recherché, c’est-à-dire donner du plaisir et faire monter l’excitation.  Il est donc préférable de commencer avec des caresses plus globales sur le galbe du sein pour ensuite augmenter l’intensité des stimulation avec des touchés plus pointus au niveau des mamelons au fur et à mesure que l’excitation monte.

Entre le plaisir et la douleur

Chaque femme est différente et certaines atteindront la jouissance avec de douces caresses superficielles.  Par contre, pour la majorité, lorsque l’excitation atteint un niveau près de l’orgasme, il est nécessaire de passer à un autre degré d’intensité.  Plusieurs femmes aiment une succion assez prononcée qui englobe, bien sûr le mamelon, mais également toute l’aréole du sein. De même, les coups de langue et même de légères morsures bien placés au bon moment propulseront l’excitation à la limite de la jouissance.  Il est tout de fois primordial d’être à l’écoute de sa partenaire puisque la ligne entre le plaisir et la douleur peut être très mince et différente d’une fois à l’autre.  En cas de doute, on vérifie avec Madame qui ne doit pas se gêner pour exprimer ses désirs.

Jouissance différente?

Point très important, ce type de jouissance risque d’être quelque peu différent d’un orgasme clitoridien.  Tout d’abord, il ne monte généralement pas aussi rapidement que ce dernier.  Il est donc très important de laisser l’excitation monter graduellement et d’intensifier les stimulations lorsque, et seulement LORSQUE, votre corps en demandera plus.  Autre différence à préciser, contrairement à un orgasme vaginal ou clitoridien où la vague de plaisir est ressentie directement à l’endroit des stimulations, le plaisir ne se localise pas à la poitrine.  Bien que la femme ressente une certaine dose de sensations agréables à cet endroit, le plaisir orgasmique prendra encore une fois sa source au niveau génital.  Alors pourquoi passez par ce chemin s’il est plus difficile, compliqué et long pour arriver au même résultat?  Simplement parce que c’est la combinaison de ces stimulations qui apporte une telle intensité orgasmique.

Combinons les plaisirs

Justement, comme en ce qui concerne les plaisirs vaginaux ou du point G, certaines femmes peuvent arriver à l’atteinte d’un orgasme par la stimulation d’une seule zone érogène; dans le cas présent, celle des seins.  Par contre, pour d’autres, il est nécessaire, ou tout au moins préférable, de combiner avec d’autres caresses, particulièrement si vous en êtes à vos premiers « orgasmes mammaires ».   Ce que je vous conseillerais donc comme position d’exploration est la cavalière.  Faites monter le désir, l’excitation et le plaisir de la manière qui vous convienne.  Vous pouvez essayer de le faire uniquement par la stimulation des seins ou alors par vos caresses habituelles.  Lorsque la pression est suffisamment élevée, Madame chevauche son partenaire installé en position semi-assise afin de pouvoir se tenir bien droite sur lui tout en ayant les seins directement à la portée de sa bouche.  Cette position est parfaite pour la stimulation du point G et du clitoris, et même des parois vaginales si vous y ajoutez des contractions du muscle pelvien.  La stimulation des seins sera la cerise sur le Sunday et le petit élément supplémentaire qui déclenchera un orgasme absolument fabuleux.

Avec un peu de pratique, vous apprendrez à mieux vous connaitre et à mieux savoir comment stimuler votre poitrine ou celle de votre partenaire afin de pouvoir profiter de merveilleux orgasmes sans avoir besoin de stimulation génitale.  Ce qui est très apprécié chez les couples qui ne sont pas confortables à avoir des relations sexuelles durant la période menstruelle par exemple.

Dans le prochain article de cette série, nous aborderons un type de stimulation encore très controversé et tabou dans notre société; la stimulation anale.

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières