Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

La sexualité après une chirurgie de la prostate

De tous les événements ayant un impact sur la sexualité d’un homme, l’ablation de la prostate est probablement celle qui aura le plus grand.  Du moins à moyen terme…  Effectivement, les recherches démontrent que les réactions de chacun sont différentes et sont grandement influencées par le type de chirurgie et l’attitude du patient.  Qu’en est-il donc exactement?


L’érection

Tout d’abord, il faut savoir que peu importe le type d’ablation, il y aura une période où certains éléments de la réponse sexuelle seront affectés.  En règle générale, le désir ne devrait pas vraiment changé, mais ce sont surtout au niveau de l’érection et de l’éjaculation qu’il est possible de voir des différences.  Il est important d’en discuter au préalable avec le chirurgien puisque selon le type d’opération, vous pourrez vous attendre à retrouver votre potentiel érectile en moins de 6 mois alors que pour d’autres, il nécessitera jusqu’à 2 ans pour retrouver une érection.  Et malheureusement dans certains cas, celle-ci ne sera plus possible qu’avec l’aide de médicament.  Il est donc important de savoir à quoi vous attendre afin d’ajuster vos attentes de manière réaliste.

L’éjaculation

L’éjaculation peut aussi être différente. Certains auront une éjaculation rétrograde, c’est-à-dire que le sperme sera dirigé vers la vessie et se retrouvera donc dans l’urine.  On observe donc des orgasmes secs; sans éjaculation.  Certains affirment que ces orgasmes sont moins intenses alors que pour d’autres, c’est le contraire.  Impossible de prévoir.

Patience!

L’important dans tout ça est de prendre le temps après votre chirurgie.  Ne vous mettez pas de pression et ne mettez pas tous vos espoirs dans le retour d’un érection pour reprendre votre vie sexuelle.  Vous pouvez avoir une excellente sexualité en retrouvant le plaisir des caresses, des stimulations digitales et orales, ainsi qu’en ajoutant des jouets érotiques pour prendre la relève pendant cette période de réadaptation.  Il ne faut pas oublier que, bien que le problème découle directement de la chirurgie, si vous y ajoutez du stress, de l’anxiété, de l’impatience, …  vous risquez de vous retrouver avec un trouble érectile secondaire à votre opération.  Il serait vraiment dommage que votre cerveau vous empêche de retrouver votre érection alors que votre corps y est prêt.  Essayez donc de garder une attitude de confiance et de patience et profiter de ces moments pour explorer de nouvelles avenues.

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières