Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Les Standards De Beauté Virtuels

Je vous ai présenté il y a quelques jours dans le Débat de la Semaine un article-réflexion traitant du concept de la beauté selon les critères sociaux.  Aujourd’hui, j’en rajoute en vous présentant un article paru mardi dans le daily news révélant que H&M utilisent pour certaines de leur publicité des corps totalement créés par ordinateur, sur lesquels une « tête » de « vraies » mannequin a été collé.  Totalement créés par ordinateur?  Pas tout à fait!  Ils utilisent des femmes inconnues, sans « intérêt », corrige leur corps et le vêtement en même temps et efface complètement leur tête qui est remplacée par celle d’une personnalité connue du milieu de la mode.  Quoi en pensez?

Et bien, il n’est guère surprenant qu’aucune femme n’arrive à atteindre ces standards de beauté.  En fait, même ces supermodèles, déjà au seuil de l’anorexie, ne semblent pas être suffisamment parfaites pour faire le travail.  Mais il y a aussi une question d’honnêteté et même de respect dans tout ça.  Déjà passer le message à un public que pour être belle, il soit nécessaire de ressembler à « ça » est en soi un manque de respect face à l’ensemble des femmes, mais en plus leur passer cette exigence alors que ce n’est même pas un vrai corps!   C’est carrément de la malhonnêteté!  Je verrais bien ça que le monde de la pornographie pousse l’audace aussi loin en « éditant » la taille des pénis.  Déjà plusieurs hommes se sentent ridicule à cause de leur pénis « trop petit comparé à ceux des acteurs dans les films ».  Verriez-vous l’impact que ça aurait si tout d’un coup, la « normale » devenait un pénis de 12 pouces.  Combien d’hommes se mettraient à essayer toutes sortes de médicament, de pompe ou de gadget pour essayer d’atteindre ce qui serait considéré comme un « standard »?  Ridicule!  Mais même dans une telle situation, la majorité des gens savent bien que la pornographie n’est pas représentatif de la réalité et l’ensemble de la gent féminine rassurerait leurs hommes en leur disant qu’un pénis de 12 pouces, c’est trop!

Malheureusement, ce n’est pas le cas dans les standards de beauté féminin.  Non seulement les femmes y sont évidemment sensibles, mais même lorsqu’elles ne le sont pas, elles le deviennent rapidement à partir du moment où elles tentent de s’acheter de nouveaux vêtements et qu’elles réalisent que la « taille 7 » qu’elles ont toujours porté ne leur fait plus et qu’elles doivent passer au « 9 » ou même plus.  Ce n’est pas parce qu’elles ont pris du poids nécessairement, mais parce que de plus en plus de marques choisissent de faire « maigrir » leurs vêtements.  Ça devient donc de plus en plus déprimant de magasiner.

De plus, contrairement à mon histoire de pornographie où les femmes contribueraient généralement à remettre les pendules à l’heure, un très grand nombre d’hommes, eux, se font prendre dans le jeu de l’idéal féminin et montent aussi leur standard.  À force de voir ce genre de corps sur les panneaux, ils en viennent à se dire qu’eux aussi aimerait en avoir une « comme ça ».  Du coup, même les belles femmes « normalement » mince, deviennent trop grosses à leurs yeux.  Bravo aux hommes réalistes qui résistent à la pression de rechercher une femme anorexique.

Je me suis quelque peu éloignée de mon sujet de départ, mais j’y reviens simplement pour conclure que d’une part, il devrait exister une loi obligeant les compagnies présentant des images dont les corps ont été modifiés virtuellement de le mentionner.  Nul ne prendrait comme modèle un cartoon.  Ce devrait être le même chose avec ce type d’images qui semblent peut-être réalistes mais qui ne l’est absolument pas.

Lien d’intérêt

Daily News

 

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières