Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Des femmes qui assument leurs courbes

Depuis quelques temps, des images d’un mannequin taille forte circule sur Facebook. Des photos qui en impressionnent certains, autant dans le bon sens du terme que dans le mauvais. Je ne ferais pas mention de certains «gars» qui ont mis «ARK!» comme commentaires. Je ne dirais pas que ce que je pense d’eux. Promis.

Mais la vraie question que je me pose aujourd’hui c’est qui sont ces femmes qui ont mis ces photos sur facebook?

Des femmes qui trouvent ça génial un mannequin rond qui s’assume?

Des femmes qui trouvent beau quelqu’un avec des rondeurs?

Qui disent: «Des femmes qui aiment leurs courbes, on aime ça!», mais qui pense: «Ha! Faudrait vraiment que j’aille m’entraîner! Trouves-tu que ça me fait des grosses fesses? Il faut vraiment que je me mette au régime!  ????»

Et elles…

Sont-elles bien dans leurs corps?

Prêtes à assumer ce qu’elles sont?

Prêtes à assumer leurs rondeurs?

Prêtes à avoir des rondeurs?

Voilà l’hypocrisie de notre société! – Et quand je parle d’hypocrisie, je ne parle pas des femmes, mais bien de notre société.-  On aime ça les femmes rondes, mais pas trop, puis avec un beau visage, et des beaux vêtements, et en santé! Parce que finalement, c’est pas si beau que ça. En comparaison à un mannequin anorexique oui,  mais comparé à une fille mince, je ne sais pas.

Et ne me méprenez pas, je trouve génial que ces femmes s’assument. Ce que je me demande simplement ici, c’est est-ce que les autres femmes, qui ont des rondeurs, et qui ne sont pas nécessairement des mannequins avec une peau parfaite, sont-elles capables, elles de se trouver belle?

Et qui est prête à dire qu’elle se sentirait bien dans sa peau comme ça? Qui est prête à avoir un petit bourrelet par-ci par-là?

Nous vivons une pression quotidienne pour remplir des standards très étroits, mais pour que cela change, nous devons commencer par refuser ces mêmes standards. Parce que pour notre société le corps est le reflet de ce qu’on est supposément.

T’es mince alors t’es en santé.

T’es ronde donc tu es en mauvaise santé.

La réalité est parfois bien trompeuse…

Mais être gros ça coûte cher à la société…

Alors on finit par se prendre pour le Dr Dukan qui a proposé aux différents ministres français de donner plus de points à ceux qui se présentent au concours du BAC (quasi équivalent français du DEC pré-universitaire d’ici) si ceux ci ont un IMC compris entre 18 et 25. Alors les gens qui font de l’embonpoint (entre 25 et 29,9) sont aussi pointés du doigts, même s’ils ne souffrent pas d’obésité.

En oubliant ce genre d’extrême, il n’en reste pas moins que des mesures comme celles-ci ne font que renforcer la stigmatisation de ces gens-là et viennent prouver que si on ne correspond pas à certains standards, on est pénalisé pas seulement au niveau de la santé, mais aussi dans la société.

La santé passe avant tout, jamais je ne remettrais cela en doute, mais chez certains, les rondeurs ne sont pas nécessairement signe de mauvaise santé.

Donc, pour toutes ces femmes qui s’assument ou pas, avant toute chose, il faut commencer par travailler sur soi, et je ne m’exclue pas de ce travail. Quand c’est pour les autres, on a plus de facilité à trouver cela beau, mais quand c’est pour nous, c’est beaucoup plus difficile. On souhaite quelque chose qui est difficile à faire, même pour soi. Il faut commencer par s’aimer comme on est pour assumer les autres, la différence et la beauté atypique. Aimer des modèles différents ça commence par l’acceptation de soi, de ce qu’on est, surtout si on veut que les choses changent.

Après le reste suivra.

 

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières