Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Développer Votre Sensualité: L’Écoute

Hier, j’ai promis de vous revenir avec la conférence sur l’écoute de Julian Treasure ainsi que sur des moyens concrets pour développer votre sensibilité et votre sensualité.  Alors voilà!  Aujourd’hui nous aborderons votre audition ou si vous préférez votre écoute.  Parce que bien que vous puissiez avoir une excellente ouïe, ça ne garantie en rien la qualité de votre écoute et la manière dont vous recevez et interprétez les sons autour de vous.  Commencez donc par visionner cette petite vidéo très intéressante qui mettra en contexte le sujet qui nous occupe et vous offrira déjà quelques exercices concrets à mettre en pratique.

Exercices

Maintenant, M. Treasure nous propose quelques exercices permettant de nous réapproprier notre capacité d’écoute.  Il suggère d’abord d’expérimenter, d’écouter le silence, ne serait-ce que trois(3) minutes par jour.  Ou tout au moins, la tranquillité la plus paisible possible.  Pourquoi?  Et bien parce que nous, humain du 21e siècle, avons tendance à fuir le silence et à nous enfermer dans une multitude de stimuli tellement accaparante qu’il nous devient impossible de revenir à soi ou même de penser.  Un peu comme une espèce d’hyperactivité auditive.  Quoi que nous fassions, il doit y avoir du bruit.  Comme si ce bruit venait briser une solitude ou agrémenter une réalité rebutante.  Le silence est vécu comme un vide.  Pourtant, le silence est d’or.  Mais il est confrontant.  Donc, prendre 3 minutes de notre précieux temps pour écouter simplement le silence et le calme qu’il suscite.

Ensuite, il propose de faire l’exercice de discerner les différentes sources de bruits dans un environnement donné.  Peu importe l’origine des bruits, naturelle ou articielle, qu’ils soient agréables ou non, simplement essayer d’identifier chacun à l’intérieur de la cacophonie ambiante.  Voici un exercice très intéressant pour développer votre sensibilité puisque généralement, ce seront les bruits les plus forts ou les plus évidents qui seront entendus, les autres passant totalement inaperçus. Il faut donc fournir un effort conscient pour entendre ces sons.  Et cet effort, comme n’importe quel exercice permet de « muscler » et d’améliorer vos capacités d’écoute et donc votre sensibilité.

Comme troisième exercice, Julian nous suggère de travailler à l’appréciation des bruits, d’y voir quelque chose de beau et d’agréable. Alors voilà un exercice qui commence à se rapprocher de la notion de plaisir et de sensualité.  Il prend comme exemple, le bruit de sa sécheuse à linge qui se manifeste au rythme d’une valse.  Bien sûr, tous les bruits ne sont pas agréables, mais tenter d’associer des émotions positives à un grand nombre de bruits aura un impact sur le plaisir que vous procureront ces stimuli.

Il aborde également la notion de positions d’écoute, que je rebaptiserais de « dispositions » d’écoute en lien avec les circonstances.  Par exemple, si votre enfant vient de se blesser au parc et vous raconte comment s’est déroulé l’accident, vous ferez bien sûr abstraction du joyeux chant des oiseaux ainsi que de la cascade si relaxante qui jouent en fond sonore.  Il en est de même si vous êtes au travail et que vous devez vous concentrer sur un rapport ou une réunion.  Par contre, il est des moments où profiter des plaisirs que vous offrent vos oreilles est tout à fait approprié.  Et ce sont ces moments qu’il faut reconnaitre et auxquels il faut s’ouvrir.  La personne sensuelle n’aura pas à attendre le moment parfait pour se laisser aller.  Elle saura capter chaque interlude où elle peut se permettre le plaisir d’écouter et de vibrer au sons qui l’entourent.

Je laisse tomber le dernier exercice qui, étant précisément relié à la communication, n’est pas vraiment pertinent dans notre quête de la sensibilité et de la sensualité. Par contre, j’ajouterais quelques conseils de mon crû.

Chaque vécu a son émotion

Tout d’abord, cherchez l’émotion ou la sensation dans le son.  Certaines musiques vous donneront envie de danser, d’autres vous rendront mélancolique.  Certains sons, comme le chant des oiseaux ou le bruit des vagues vous relaxeront alors que d’autres vous stimuleront.  Certains vous rappelleront, de manière consciente ou inconsciente, les émotions de souvenirs lointains.  Mais tous seront sources d’émotions.  Débusquez-les et questionnez-vous.  Et surtout ne vous arrêtez pas aux conceptions classiques.  Vous êtes uniques.  Pour une personne, la sonnerie du téléphone peut être interprétée comme un bruit agréable puisqu’il est symbole de communication, de rencontre et de vie sociale alors que pour d’autres il sera l’élément agressant d’un dérangement, d’une perturbation ou du travail.  Une pièce musicale pourra vous envoyer aux anges en vous rappelant tout l’amour que vous partagez avec votre partenaire alors qu’elle sera source de douleur pour la personne en pleine peine d’amour.  De même, une chanson langoureuse vous donnera envie de danser sensuellement et de vous rapprocher sexuellement alors que pour une autre, elle ne représentera que dégoût rappelant une expérience peut-être non désirée.  Votre vécu sera la base de vos interprétations et des émotions qui y sont reliées.

Après avoir fait ces exercices, vous devriez voir un changement dans votre manière de percevoir les sons autour de vous.  Vous devriez également commencer à les relier à un certain plaisir et à certaines émotions.  Vous devriez être en mesure de vous arrêter, d’écouter, de percevoir et d’apprécier.  Simplement.  Et en venir à accomplir ce processus de plus en plus naturellement et facilement.

L’écoute sensuelle

Venez-en maintenant à transposer cette sensibilité auditive à la sexualité.  La sexualité au sens large.  À vos relations.  Portez cette attention aux voix; la douceur, la tonalité, l’accent, la texture, …  Le rire également; délicat, joyeux, exubérant, naïf, charmant, gêné, …

« Il leva les mains au ciel et se mit à chanter à son tour.  Un frisson me parcourut l’échine.  Sa voix était chaude, mielleuse et puissante… »

Le voyage de Diana Gabaldon

Encore plus subtil, la respiration; la respiration de l’être aimé lorsqu’il est pris par le désir, détendu après le plaisir partagé, serein lorsqu’il est endormi.  Votre propre respiration également. Vous découvrirez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un partenaire très volubile ou bruyant pour percevoir ses émotions au cours de vos ébats.  Si vous développez votre sensibilité, vous percevrez ses émotions aux simples bruits de sa respiration.

Pour qui sait écouter, une foule de plaisirs vous sont constamment offerts.  Il suffit simplement de savoir les reconnaitre et les apprécier à travers la cacophonie de votre quotidien!

Articles en lien:

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières