Bienvenue sur Sex'Ohlala!

__________________________________________________

Au Secours! Ma Femme Est En Panne De Désir; Comment La Réveiller? Partie 3

Nous avons abordé hier la première étape par laquelle les couples doivent passer lorsqu’ils font face à une panne de désir; l’analyse de la situation accompagnée d’une attitude d’entraide et d’un esprit d’équipe.  Bien que cette attitude contribuera grandement à garder le couple uni, elle risque toutefois de ne pas réussir à prévenir les tensions et les éloignements.  Et malheureusement, un problème, tout passager et léger qu’il était, peut se compliquer et devenir drôlement plus complexe à résoudre. Voyons donc comment il est possible d’éviter d’aggraver la situation.

Évitez la pression

La pire source de complications dans un couple au prise avec une panne de désir sont les émotions négatives, généralement causées par la pression.  Cette dernière est donc la principale chose à éviter.  Mais qu’est-ce que ça veut dire éviter la pression?

Normalement dans un couple, lorsque l’un des partenaires à envie de son conjoint, il prend l’initiative de lui laisser savoir d’une manière plus ou moins directe et l’autre, lui répondant lui aussi à sa manière.  Or, lorsqu’il y a un équilibre entre les désirs, la proportion d’acceptation sera généralement plus grande que celle de refus, ce qui contribuera à une vie sexuelle satisfaisante remplie d’émotions agréables.  Par contre, lorsqu’il y a panne de désir et donc une augmentation de refus, il en résulte de plus en plus d’émotions négatives.  Frustrations, peines, insécurités et culpabilités pour chacun.  La femme, bien consciente que ces émotions sont reliées à son manque de libido, se sent responsable de cette situation et en ressent une pression énorme.   Le message est clair; elle doit régler son problème pour sortir le couple de ce calvaire.  Un poids supplémentaire donc à porter.  Et celui-là est émotionnellement drôlement lourd.

Associations émotionnelles

Malheureusement, l’accumulation d’émotions négations aura un impact important sur la relation de couple mais également sur le retour du désir.  Il faut comprendre comment le cerveau associe les émotions à des circonstances.  Lorsque l’on se trouve dans une situation généralement qualifiée d’agréable, on assume que les émotions qui en découleront seront automatiquement agréables.  Or, ce n’est malheureusement pas toujours le cas.  Même le meilleur dessert peut en venir à vous faire horreur si vous vous forcez à en manger alors que vous êtes en pleine gastro-entérite.  Il en est de même pour la sexualité; bien qu’elle soit normalement synonyme de plaisir, si elle est associé à une situation pénible, elle deviendra source de malaise.  Comme un bon dessert qu’on n’arrive pas à avaler.

Maintenant, la situation de votre conjointe n’est pas aussi simple que de refuser le gâteau sous prétexte d’un dérangement gastrique.  Le fait est que, VOUS êtes le dessert, elle n’a aucune idée de la durée de son « malaise » et chaque refus qu’elle vous oppose est source de culpabilité et de frustration.  Elle  est donc confrontée à une choix; vous refuser encore et accumuler ces émotions négatives ou acquiescer à vos demandes et manger un si bon dessert qu’elle ne peut digérer.  D’un côté ou de l’autre, la situation n’a rien d’agréable.  Elle est source de stress, de malaise, d’inconfort.  Si chaque fois qu’il est question de sexualité, il y a dispute, une association négative risque de naître reliant sexualité et colère ou peine.  Si chaque soir, au moment où vous vous couchez, vous faites des avances à votre partenaire, qu’elle les refuse et qu’il en résulte des tensions, ces émotions négatives seront associées non pas seulement à la sexualité mais également à ce moment et à ce lieu bien précis.  Dans trop de cas, le malaise devient tellement important que les partenaires cherchent à s’éviter et s’éloignent l’un de l’autre.

Ceci dit, vous comprendrez donc que plus la sexualité se trouvent reliée à des situations difficiles et douloureuses, plus on s’enlise dans le problème.  Au lieu de se diriger vers la résolution du problème, on s’enligne vers une complication.  Ce n’est définitivement la voie que l’on souhaite.

Malheureusement, il est clair qu’on ne peut éviter totalement ces émotions.  La situation est difficile pour vous et malgré toute votre bonne volonté, vous ne pouvez pas faire comme si vous y étiez insensible.  Vous vous sentez rejeté et frustré et vos réactions sont très compréhensibles.  D’un autre côté, la situation n’est pas plus facile pour votre conjointe qui se sent tout aussi impuissante que vous.  Elle ne comprend pas ce qui lui arrive.  Elle est témoin de votre peine mais ne peut rien y faire pour la changer.  Elle se sent coupable de ne pas remplir son rôle de conjointe comme elle le devrait mais aimerait se sentir respectée et comprise par vous à travers ses difficultés.

Laissez passer l’indigestion

Alors comme lorsque l’on fait face à une « indigestion », la meilleure chose à faire est de prendre une pause et ne pas forcer les choses.  Attention, je ne dis pas qu’il ne faille jamais faire d’effort.  L’appétit vient en mangeant et quelque fois, il est très profitable de se forcer un peu.  Mais il est de première importance de savoir faire la différence et choisir le bon moment.  Et malheureusement, vous n’êtes pas la meilleure personne pour le faire dans ce contexte.  Alors il vaut mieux prendre une pause et laisser les choses se calmer un peu.  On évite d’offrir les « desserts » pour ne pas mettre sa partenaire dans l’embarras en l’obligeant à faire le choix.  On évite de lui mettre de la pression.    Bien que ce ne soit pas facile pour vous et que vous soyez au prise avec des émotions négatives, tentez de les mettre un peu de côté pour un moment.  Vous vous dites que ça fait déjà un moment que vous mettez vos besoins de côté?  Et bien que voulez-vous?  Vous n’avez malheureusement pas le choix, c’est le seul moyen de briser la boucle.  La dernière chose que vous voulez est de créer une distance dans votre couple.  Comme nous l’avons dit, on ne veut pas envenimer un problème qui peut peut-être se régler facilement.

Bien que ce ne soit pas facile pour vous, essayer d’être patient et laisser lui savoir que vous l’aimez, la respectez et ne l’harcèlerez pas.  Vous ne voulez pas qu’elle s’éloigne de vous par peur de vos réaction.  N’oubliez pas de relativiser la situation tel que nous en avons parlé dans la partie précédente.    Ce processus vous aidera à dédramatiser la situation et à ne pas perdre de vue que vous êtes une équipe faisant face à une difficulté et que seule une bonne cohésion entre vous deux permettra de passer à travers cette épreuve.  Bien que la durée d’une perte de désir peut varier d’une situation à l’autre, ne faites pas en sorte qu’elle s’éternise!

Articles en lien

 

About ninike

Speak Your Mind

*

Publicité pour ton site et échange de bannières